Philippe Petit : sur un fil, rien n’est impossible !

Nous inaugurons cette nouvelle rubrique sur FanDeCirque avec un premier Portrait dédié à l’un des funambules le plus connu au monde : le français Philippe Petit. En effet, actualité oblige, les funambules sont sur le devant de la scène.

philippe petit

Photo issue du film The Walk de Robert Zemeckis qui retrace l’histoire de la traversée illégale des tours jumelles du World Trade Center par Philippe Petit.

La sortie au cinéma du film The Walk, réalisé par le maestro Robert Zemeckis (les 3 Retour vers le Futur, Qui veut la peau de Roger Rabbit, Forest Gump ou encore Cast Away) qui retrace l’histoire de Philippe Petit et plus particulièrement celle de sa célèbre traversée des Twin Towers du World Trade Center à New York, a jeté un phénoménal coup de projecteur sur cette discipline.

Ce n’est pas le premier film consacré au funambule et à ses exploits. James Marsh a réalisé en 2008 le documentaire Man on Wire qui a été primé aux Oscars.

Philippe Petit est né peu après la fin de la Seconde Guerre mondiale. C’est  un artiste issu de la rue. Son père, ancien pilote de l’armée, ne voyait pas ses centres d’intérêt d’un très bon oeil. Philippe quitte le foyer familial à l’âge de 16 ans et commence à se produire dans la rue. C’est un autodidacte. Il apprend le jonglage, la magie et bien entendu à marcher sur un fil.

Il ne résume pas sa pratique à de « simples » numéros et se considère comme un véritable artiste. Lorsqu’on lui demande pourquoi il marche sur un fil, il rétorque qu’on ne demande pas à Picasso pourquoi il peint !

philippe petit

Il est une sorte de performeur anarchiste. Pour lui, la beauté de son art et sa liberté résident aussi dans le fait qu’il fait ce qu’il veut où il le veut. Ses premières performances sont donc, pour certaines, illégales et demandent beaucoup de préparation logistique pour être menées à bien, et ce dans la plus grande discrétion. Une fois lancé, rien ne peut l’arrêter ! Les autorités sont forcément désarmées et attendent sagement la fin de sa performance pour le cueillir. Selon ses dires, Philippe aurait déjà été arrêté plus de 500 fois !

Philippe Petit

Arrestation de Philippe Petit juste après sa traversée illégale entre les deux tours jumelles du World Trade Center à New York en 1974.

Sa première grande performance est sans conteste la traversée des deux tours de la cathédrale Notre Dame de Paris en 1971 qu’il a réalisée à l’âge de 22 ans. Il s’en est suivi le Harbourg Bridge à Sidney et bien entendu le World Trade Center à New York qui l’a rendu célèbre.

philippe petit

Traversée des deux tours de la cathédrale Notre Dame de Paris en 1971.

La traversée a été réalisée le 7 août 1974 après une folle nuit d’installation clandestine digne des plus farfelus films de braquages. Deux équipes se sont infiltrées dans chacune des deux tours pour pouvoir installer le câble d’environ 60 mètres de long avant le lever du jour. Ils ont utilisé un arc et une flèche à laquelle ils avaient fixé un fil de pêche pour faire la jonction.

philippe petit

Traversée des deux tours du World Trade Center à New York en 1974.

Sa performance qu’il appelle simplement Le Coup a duré près de 45 minutes. Il était perché sur un fil, à 417 mètres de haut, sans aucune sécurité. L’artiste s’est offert le luxe de faire plusieurs allers-retours entre les deux tours, de s’agenouiller, de saluer son public et même de s’allonger ! Des deux côtés la police l’attendait de pied ferme et au sol, une foule impressionnante de passants profitait du spectacle.

philippe petit

Philippe Petit s’est payé le luxe de s’allonger sur son fil entre les deux tours !

Le lendemain matin il faisait la une de tous les journaux dans le monde : la légende était née.

philippe petit

Deux unes de journaux qui ont suivi la performance de Philippe Petit entre les deux tours du World Trade Center.

Philippe Petit n’est pas le premier funambule à réaliser des traversées extraordinaires. En 1859, Charles Blodin, un Français également, a traversé les chutes du Niagara.

Charles Blondin lors de sa traversée des chutes du Niagara le

Charles Blondin lors de sa traversée des chutes du Niagara le 30 juin 1859.

Après son Crime Parfait du World Trade Center, Philippe Petit a été condamné à donner des cours de fil dans Central Park pour les plus jeunes et invité à venir signer en personne le haut de l’une des deux tours du World Trade Center à l’endroit précis où il a commencé sa traversée.

philippe petit oscars

Philippe Petit après avoir été récompensé pour le film Man On The Wire.

Il a ensuite continué ses performances pendant de longues années sur la planète tout entière. L’une d’entre elles que l’on gardera également en mémoire est sa traversée de 700 mètres entre le deuxième étage de la Tour Eiffel et le Trocadero en 1989. Aujourd’hui à 66 ans, fâché avec la France qui selon lui ne l’a jamais reconnu et lui a toujours mis des bâtons dans les roues , il vit dans la région de New York. Tout au long de sa carrière, il a signé pas moins  de 8 ouvrages et a réussi à s’entourer des plus grands : Paul Auster lui écrit des préfaces, Barychnikov danse avec lui, Higelin et Sting chantent sous son fil, Herzog le filme et Zemeckis l’honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.