Grande – de Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel au Monfort

Après une série de représentations jouées à guichet fermé au 104, Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel reviennent avec leur spectacle Grande – en avril au Théâtre du Monfort dans le quinzième arrondissement de Paris.

Tsirihaka Harrivel et vimala pons

Le succès est au rendez-vous pour ce spectacle de cirque. La faute probablement a la notoriété grandissante de Vimala Pons qui joue au cinéma dans des films à succès. On l’a récemment vue dans La loi de la Jungle, un film haut en couleurs d’Antonin Peretjatko. Grande n’est pas la première création de ce duo. Ils travaillent ensemble depuis 2005. En 2007, ils font la présentation unique du Numéro en 5 épisodes au Centre National des Arts du Cirque. En 2012, ils créent au sein du collectif Ivan Mosjoukine, De nos jours (Notes on the Circus). Ils présentent lors de Nuit Blanche 2015 à Paris, All Night Revue. Un an plus tard, il crée GRANDE-.

Note de présentation du spectacle : 

GRANDE — est l’histoire inachevée d’un spectacle à compléter soi-même par sa vie de spectateur en quittant la salle. Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel sont deux sur le plateau, ils passent en revue ce qui leur importe, littéralement, dans la tradition de la grande revue d’actualité : « Re-voir. À nouveau. ». « Ce qui a déjà été vu » a la possibilité d’exister, tout comme « ce qui n’a jamais été vu ». Ils sont deux avec une force physique, un équilibre physique et une perte physique qui n’appartiennent qu’à leur cirque, très personnel. Leur musique est un point d’ancrage : des hymnes et des marches dans la tradition du cirque, non pas pour s’avouer vainqueurs, mais pour s’avouer à eux-mêmes, parce que la victoire n’a rien à voir avec la guerre. Sûrs d’eux-mêmes, ils composent leur premier morceau : La Marche Je ne sais Pas. Entourant instruments, arrangeurs, trompette, claviers, clarinettes, synthés ils jouent la musique en direct. Ils sont deux, donc, dépassés par ce qu’ils mettent en place, et c’est la lutte avec ce dépassement qui sera leur poème : une écriture de cirque célébrant ce qu’il reste à accomplir entre le nécessaire grandiose et le détail de l’inutile.


Grande –, de Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel

du 18 avril au 6 mai 2017
Théâtre Monfort, Paris 75015
de 8 à 25 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *